Quy Nhon

26/01/2010

Quy Nhon

Mon voyage de Kon Tum à Quy Nhon commençait de façon assez désordonné: le bus ne venait pas à l’endroit dit et j’ai dû aller le « chercher ». Puis, on ne voulait pas me donner la place à côté du conducteur, pourtant accordée la veille. Tout s’est arrangé et nous prenons enfin la route sous un soleil étincelant.

Les montagnes du centre sont vraiment très belles. Elles ne font pas peur en « écrasant » le visiteur et la végétation est très variée. Selon la hauteur, on a de beau pins ou alors de la jungle tropicale. Il y a des rivières partout.

Grâce à une route en bon état, nous arrivons à Quy Nhon de bonne heure.

L’hôtel, où j’ai maintenant mes habitudes, le Hay Yen, a une chambre agréable pour moi et tout le monde est toujours aussi aimable.

Je prends un petit en cas et vais me promener un peu sur la plage et dans le quartier des pêcheurs.

Ceux-ci sont rentrés depuis un moment et la baie est calme.

bâteaux de pêche dans la baie

Les « paniers » au premier plan sont en réalité les annexes et non pas des paniers à poisson.

annexes

Oui, ce sont des grands bols ronds, tressés en bambou et calfeutrés. Pour changer de direction, on pagaille du côté qui va bien…

annexe vu de près

Très curieusement, il pleut tout d’un coup de toutes petites gouttes d’un ciel bleu et je rentre vite fait.

J’organise mon départ du lendemain avec mon hôtel. Quy Nhon ne se trouve pas sur la grande ligne de chemin de fer nord/sud, mais n’y est reliée que par un petit bout de rails d’un fonctionnement plutôt irrégulier. Mieux vaut d’aller à la gare de Dieu Tri à sur la ligne principale à 10 km de Quy Nhon.

27/02/2010

Le fils de l’hôtel m’amène en moto à la gare de Dieu Tri avec suffisamment d’avance pour que je puisse prendre un mon billet et un petit déjeûner.

Ici, c’est le Vietnam « profond » et en guise de petit dèj on ne trouve que le pho bô, la soupe de nouilles dz riz avec un peu de boeuf et plein d’herbes et pousses de soja.

Le train venant de Hué est à l’heure et je commence mon voyage dans le confort: couchette de jour.

L’ami Bernard m’attend à la gare de Nha Trang et je pose mes bagages à l’hôtel avant de dire bonjour à Thouong et le petit – il est bien costaud à 5 mois.

Je compte me reposer des longs voyages dans les montagnes, visiter un peu les environs de la ville et flâner sur la promenade (c’est comme Nice en moins mondain).

Le blog sera mis un peu en veille pour le reste de mon séjour au Vietnam et reprendra plus tard en Thailande. A moins que…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :