Lembongan

13/12/09

Lembongan

C’est  la première isle devant la côte de Bali en partant de Sanur vers le sud-est. Elle fait partie d’un groupe de trois isles: Nusa Penida, la plus grande, Lembongan et Cenigan, la plus petite. Le bateau prend environ 1h pour l’atteindre depuis Sanur.

L’approche revèle un petit paradis: barrière de corail, sables blancs et eaux limpides, bateaux en arc-en-ciel.

Puisque je n’avais pas des idées bien fixées concernant l’établissement où m’installer, je me fie au conseil d’un des « badauds » près du mouillage et jette un coup d’oeil sur le « Pacific Inn » tout proche.

Ca va bien, il y a tout ce qu’il faut pour quelques jours: à deux pas de la plage, propre et patrons aimables. En plus, madame prépare de petits repas, genre Nasi Goreng ou Mie Goreng, en cas de besoin. Je resterai donc à Jungubathu.

Je fais une petite sieste, c’est l’heure! Et puis, il commence à faire sérieusement chaud.

J’arrive à louer une petite moto, mâtinée scooter automatique de chez Susuki, pour les jours qui viennent et vais pouvoir explorer l’isle demain.

Un petit tour au café internet me montre que l’envoi de mails est tout juste possible mais que les chapitres suivants de mon blog devraient attendre mon retour sur Bali, Kuta qui aura des connexions un peu plus rapides.

Un très bon poisson, pèché dans l’après-midi, termine une journée de voyage léger, détente espérée et réussie.

L’isle est peut-être petite, mais offre beaucoup de variété et un relief certain: au nord-est des mangroves et les récolteurs d’algues – on sèche l’agar-agar partout avec des odeurs un peu fortes qui vont avec.

mangrove

sèchage de l'agar-agar

Au côté opposé de Jungubathu de l’autre côté de la montagne, un détroit sépare Lembongan de l’isle de Cenigan. Celle-ci est toute petite et reliée à Lembongan par un pont suspendu imposant: des câbles d’acier et des planches de bambou, c’est un peu flexible:

pont suspendu

On l’appelle le pont jaune. Le traverser en moto fait un drôle d’effet.

De l’autre côté, un village entouré de mangroves et d’agar-agar qui sèche et un embarcadère pour l’isle de Nusa Penida. Au bout opposé de l’isle allongée se trouvent des falaises entrecoupées de plages pour surfeurs et pour se baigner. Un coin de rêve! Rien que les noms des criques met l’eau à la bouche: secret beach, cenigan point, dream beach…

secret beach

Je reste des heures, assis en haut sur la falaise, en regardant les « surfers » s’amuser dans des rouleaux modérés. Après, je rentre à Jungubathu pour manger un morceau et faire une sieste « coupe feu ».

A l’ouest de l’isle de Lembongan se trouve le village du même nom et des plages un peu « privées », des « resorts » tout autour. Là, côté fric, on ne joue plus dans la même ligue…

Le petit village de Lembongan possède un grand nombre de temples et une maison troglodyte. La visite de celle-ci s’avère assez sportive: les balinais n’ont pas la même envergure que moi; j’ai failli rester coincé.

Les eaux calmes entre les deux isles sont idéales pour amarrer les bateaux de pêche et…la culture des algues.

pêcheurs

On pêche ici des petits thons, très goûteux, d’énormes poissons à chair un peu molle, leur nom serait « red snapper » et d’autres plus petits. J’ai même vu des langoustes à l’étal, réservés aux hôtes des « resorts » sans doute…

Retraversons le pont sur Cenigan. Décidemment, j’aime bien cette petite isle!

En prenant à droite juste après le pont, il y a un petit Warung,  j’ai soif et m’arrête pour boire un thé. Les propriétaires, un jeune couple, sont charmants et on noue très vite conversation.

Vu qu’ils font aussi restaurant, je réserve mon repas de midi: mon péché mignon, un Gado Gado… La jeune femme est une excellente cuisinière, le Gado Gado un délice! Il va de soi que j’inscris ce Warung dans mon petit cahier des arrêts-repas. Pour demain ça sera un petit thon grillé, déjà commandé au pêcheur, on ne peut pas plus frais.

Je ne peux pas m’empêcher de prendre toute la famille en photo devant leur enseigne:

l'équipe du "kopi" break shop au complet

Si jamais vous « égarez » sur cette petite isle, arrêtez-vous y pour dire bonjour et boire un coup!

Sur mon chemin de retour à Jungubathu je remarque une chose étonnante:

un cimetière où les tombes sont abritées par des ombrelles multicolores, l’idée est gaie et touchante, non?

les défunts sont bien protégés

Ainsi se terminent mes découvertes de Lembongan et de Cenigan.

Demain, je vais prendre le bateau pour Sanur et passer deux nuits à Kuta en proximité de l’aéroport.

Après, c’est lenvol pour Bangkok.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :