On part, Java ouest et central

20/11/09

Le départ

Programme chargé!

  • « boucler » les bagages tout en anticipant les réactions des postes de contrôle d’embarquement des différents pays: France, Grande Bretagne, Malaisie et Indonésie.
  • Où mets-je mes médicaments essentiels, coupe-ongle, dentifrice, couteau suisse etc. sans les voir confisqués mais les avoir sous la main quand il le faut? Et je ne parle pas de l’autre risque: perte des bagages enregistrés pendant la première phase,  que j’appellerais « d’approche », comportant 4 vols différents.
  • Fermer la maison: eau, gaz, électricité (les suceurs d’énergie que sont les alimentations des téléphones et autres « veilles ») et mise du chauffage en régime hors gel…
  • Vérifier une dernière fois tous les papiers et titres de transport, dont le plus important est l’argent liquide – il y a toujours quelque chose à payer…
  • Prévenir la voisine d’en face.
  • Remiser la voiture ( les voyages d’une durée de quelques mois posent problème). Merci à Jacqeline et Jacques de me prèter un coin de leur jardin.

Tout s’est bien passé aux contrôles; les Anglais étaient les plus pinailleurs et ont passé ma trousse de toilette au peigne fin:

SUSPECTS:

le « nanotube » de dentifrice de 10 ml, le baume du tigre, le minuscule flacon de pansement liquide et le « sent bon ». Inutile de dire que l’on était bien en-deçà des 100 ml communément admis. Par contre, mes médicaments pour 110 jours – des « tonnes » diraient certains – sont bien passés. Finalement, je n’ai rien laissé en cours de route. Garder son calme et son sourire paye toujours…

La première escale, à Düsseldorf, se passe bien. Pas le temps de s’ennuyer…L’escale de Londres laisse un peu plus de temps – pourtant, ce n’était pas prévu, l’avion avait du retard – et on ne s’envole pour Kuala Lumpur qu’après minuit. Les sièges en extralarge sont un vrai régal (les 150 livres de majoration sont un bon investissement). Avec l’age, on apprécie les petits plus!

Le trajet de notre avion fait que l’on a une courte nuit, une courte journée et encore un peu de nuit, tout cela en 12h; arrivée vers 22 h heure locale.

Mon hotel, réservé d’avance, se trouve près du terminal « low cost » et je suis content d’y arriver!

Le « saut de puce » pour Jakarta se fait sur une demi-fesse et me voilà en Indonesie.

Java et mes routes de voyage preliminaires

J’ai la bonne idée d’éviter Jakarta avec ses 10 millions d’habitants et me trouve un bus  me conduisant directement à Bogor, un peu au sud de la capitale. Hélas, cette ville, réputée la plus pluvieuse du coin, me reçoit avec une douche diluvéenne qui ne s’arrêtera seulement vers 18 h. Je profite de ce temps d’arrêt pour me mettre à l’heure en dormant. La soirée, dieu merci, est sèche.

23/11/2009

Bogor

suis-je bien a Bogor?

Je me réveille avec une rage de dents qui menaçait, il est vrai, depuis déjà une semaine. Une visite chez le dentiste s’impose. Après maintes recherches, ce qui me permet de faire connaissance de la ville, je me trouve à l’hôpital Salak, reçu par un militaire dont le rang devait être au moins celui d’un colonel, au fait, tout l’hôpital grouille de militaires en « camo » vert émeraude, j’attends mon tour devant le cabinet de la dentiste. Elle me trouve une petite carie qu’elle assainit aussitôt. Elle me laisse partir avec une ordonnance pour un antalgique assez efficace, mais sur ma faim: pas question de manger avant 3h. Et il n’est que midi!

J’arrive à m’endormir encore une fois, la rage de dent est calmée. La faim me réveille vers 15h et je me mets en route pour trouver à manger.

Aujourd’hui, il fait très beau sans chauffer trop: agréable!

Je me promène un peu et mange enfin un petit quelque chose: un Gado Gado (mélange de plusieurs légumes avec des cacahouetes et piment pilés, c’est délicieux!

En me baladant, je tombe sur le syndicat d’initiative de la région et me laisse convaincre de m’inscrire à un tour organisé dans le Java de l’ouest, voire central. On verra tout, de la fonderie  de gongs, par les plantations de thé, les volcans, les sources thermales jusqu’aux artisans de marionnettes. On dormira deux nuits dans des parcs nationaux.

Parfait!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :